La connerie, un manque d’intelligence? Pas seulement, ce serait trop simple!

Con, petit con, gros con, sot, connard : la connerie s’incarne de différentes façons. Mais quel est le rapport avec l’intelligence? Et avec l’empathie? Où on parle de biais de confirmation, de l’effet Dunning-Kruger, d’humilité intellectuelle, de décision impulsive et de rationalisation a posteriori, etc.

💬 « Connard », c’est le con minable, le con dangereux, le con qui de façon illégitime et de façon satisfaite se prend pour le nombril du monde et vous écrase et n’est pas content tant que vous n’êtes pas malheureux. »
En somme, celui qui en plus d’être con est toxique : probablement la pire espèce!

Un podcast (20 min.) de l’émission Superfail de France Culture. Interview de Jean-François Marmion (qui a dirigé l’ouvrage Psychologie de la connerie) par Guillaume Erner à retrouver ici.