Extrait de l’article paru sur cath.ch (vous remarquerez qu’il s’agit d’un site catholique) :

« Nous avons observé un « biais cognitif » commun aux deux modes de pensées, au niveau de ce que l’on nomme la pensée « téléologique ». Ce sont des réflexions du type: « Le soleil produit de la lumière de sorte à ce que les plantes puissent faire de la photosynthèse » ou « Les abeilles butinent les fleurs dans le but d’aider à la pollinisation ». Les partisans du créationnisme considèrent qu’il existe une volonté sous-jacente aux phénomènes naturels. Les complotistes, au lieu du hasard ou de la fatalité, voient un « but » dans les événements. Par exemple pour la mort de Diana, ils ne vont pas penser spontanément que l’accident était dû à l’état d’ébriété du chauffeur, mais qu’il a été organisé par une force secrète ».

Lien vers l’article original sur cath.ch