La fable du petit garçon qui criait au loup, vous vous souvenez? C’est la même chose, sauf que maintenant ils sont pleins de petits garçons à crier au loup. Et quand un vrai danger survient, il peut passer inaperçu à cause de cette tension permanente qui trop souvent est sans fondement.

Les conséquences néfastes de partager des informations extraordinaires sans les vérifier, c’est aussi ça. Et dire que dans la plupart des cas on sait vérifier l’info en maximum deux minutes… Attention cependant à ne pas vous faire avoir par le biais de confirmation pour les mots-clés que vous utilisez dans votre moteur de recherche : dans ce cas-ci, il est évidemment préférable d’ajouter le mot « hoax » par exemple. A propos du biais de confirmation dans les recherches, voir cet article.

 

Image trouvée à l’origine sur le compte Facebook de Florent Martin