Mettez votre logiciel de scepticisme à jour avec l’évolution des technologies pour ne pas tomber dans le panneau le moment venu 🙂

Les deepfakes, on en parle depuis plus de deux ans. Mais entre-temps, c’est devenu accessible à presque tout un chacun.

Utiles pour faire une blague à des amis, mais aussi pour discréditer un opposant, arnaquer, réaliser des extraits pornographiques en changeant la tête de l’acteur et surtout de l’actrice (actuellement 96% des utilisations des deepfakes selon une étude récente).

« Je l’ai vu, donc c’est vrai » ➡️ encore plus fort que « je l’ai lu, donc c’est vrai ».
« Je l’ai vu dans une vidéo, donc c’est vrai » ➡️ encore plus fort que « je l’ai vu sur une photo, donc c’est vrai ».

➡️ Retrouver la vidéo (3’40) de Le Temps ici
➡️ Voir un exemple d’application bluffant de ces deepfakes ici