Depuis qu’il est entré en fonction le 20 janvier 2017, le président américain Donald Trump a atteint le nombre impressionnant de 1950 déclarations fausses ou trompeuses, selon The Washington Post. Soit « une moyenne de 5,6 allégations par jour ».

Lire l’article original de la RTBF