Les internautes sont les premiers responsables de la diffusion et donc de la visibilité des infaux : ne soyons pas complices!

Extrait :

Les fausses informations ou « Fake news » circulent plus rapidement sur internet que les vraies informations, mais davantage du fait des internautes eux-mêmes que des « bots », selon une étude publiée jeudi par la revue Science. Elle porte sur la période allant de 2006 à 2017 et sur quelque 126.000 informations, vraies et fausses, diffusées sur Twitter par 3 millions de personnes plus de 4,5 millions de fois. (…) En moyenne, les vraies informations prennent six fois plus de temps que les fausses pour atteindre 1.500 personnes, d’après leurs analyses. (…)

Les universitaires ont également mis en évidence que cette différence provenait non pas de programmes, mais d’internautes. Ainsi, alors que beaucoup s’inquiètent de la diffusion de « Fake news » par des « bots » -logiciels réalisant seuls des opérations sur internet-, l’étude révèle que leur propagation est davantage due à une action humaine.

Cette propension à diffuser de fausses informations pourrait notamment provenir, selon l’étude, du caractère de nouveauté de ces informations et de leur capacité à surprendre davantage les lecteurs que les vraies informations.

Retrouver l’article original sur le site de la RTBF